KikouBlog de L'Castor Junior - Février 2008
L'Castor Junior

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Février 2008

Sortie JDM sur les traces du Raid 28 - 03-02-2008 - Saint Rémy les Chevreuse

Par L'Castor Junior - 04-02-2008 23:41:23 - 3 commentaires

Petite sortie ce dimanche avec le JDM, en reprise après le RTT et, surtout, après un passage express chez le médecin la veille en raison d'une vilaine angine virale.

Le froid marqué nécessite une attention particulière qui me permet de tester enfin un maillot en polaire Craft assez chaud pour son poids limité.

Je pars de la maison, comme souvent, à l'extrême limite, 8h40 étant déjà largement passé, ce qui rend l'échauffement extrêmement sportif pour le diesel que je suis. Mon cardio semble lui aussi avoir du mal  se mettre en route (ou est-ce le froid ?), et refuse obstinément de s'allumer...

Heureusement pour moi, je suis parti léger aujourd'hui, faisant l'impasse sur le porte-bidons, froid oblige, et profitant de la très fonctionnelle poche cachée dans le maillot polaire.

Arrivé sur le bord de l'Yvette près de la sortie buressoise du campus universitaire, je ne résiste toutefois pas à l'envie de prendre une petite photo de l'emplacement, juste devant l'entrée du gymnase d'arrivée, de la dernière balise du Raid 28 2008.


C'est là, dans une eau moins sale, que se trouvait la balise 160


Les bords de l'Yvette sont totalement givrés

Une quinzaine de JDM sont présents au rendez-vous, fidèles au poste. Mathias et Virginie ont, semble-t-il, opté, eux, pour une sortie vélo.

Le froid nous pousse à partir rapidement, et nous nous élançons à travers le parc de la Grande Maison, où de récentes bourrasques ont semé une belle pagaille.


Les JDM posent devant un arbre tristement abattu

Nous faisons ensuite un petit détour pour récupérer Gilles, tout juste débarqué, le matin même, d'un vol en provenance de New Delhi, après une semaine passée aux confins de l'Inde et du Pakistan.

Certains doivent avoir des trails en vue, car nous remontons sur le plateau par les rues les plus pentues de la Hacquinière.


Ca grimpe dur...

Nous jouons ensuite aux montagnes russes vers l'Abbaye.Yves et Frédéric mènent l'allure.


... et ça descend fort...


... avant de remonter de nouveau


Sophie, en rose, préfère arrêter là, vers la Gruerie, sur blessure

Le terrain dans le bois de Vaugondran est assez gras, le froid n'ayant pu geler totalement l'eau tombée à foison ces derniers jours. Peu de choses à envier en cela au Raid 28.


Attention à vos têtes !


On est tout de même là pour courir


Difficile de garder les chaussures propres


Et ça grimpe encore

Arrivés sur le plateau, le groupe se scinde en deux, et je reste avec les affamés partis pour prolonger un peu le plaisir en direction de Saint Rémy les Chevreuse.


Dernière photo au complet, encore sur un arbre abattu 

La bise nous rafraîchit sensiblement, et nous nous remettons rapidement à courir. Le sol, particulièrement gras en lisière des champs, ne nous facilite pourtant pas la tâche. Les vététistes que nous croisons doivent être aux anges.

La redescente sur Vaugien et la ligne B du RER est d'ailleurs parfois acrobatique, mais nous échappons tous à la chute.


Le gel en plus, on se croirait au Raid 28


Les terrains sont totalement inondés

Le groupe se disloque ensuite à partir de Courcelles, Yves et Fred ayant notamment mis le turbo. J'en profite pour discuter un peu avec Erwan, pompier féru de raids, qui accomplit là une de ses plus longues sorties.

Le paysage qui nous attend au bassin de Gif est plutôt rare. Ledit bassin, habituellement essentiellement sec, est aujourd'hui totalement inondé, d'une eau sale et presque malodorante.


Une balise du Raid 28 était située vers l'arbre à gauhe, il y a deux semaines


Les canards ont remplacé les raidvingthuitards


Petite photo des survivants devant l'étang temporaire


Une partie de l'eau a même gelé


Que d'eau, que d'eau

Après avoir abandonné Dominique devant la balise sous la rue (Raid 28 2008), nous filons vers Chabrat, par la rive nord du bassin. Là encore, quoique dans une mesure moindre, l'eau a pris ses aises, et Gilles, Anne-Marie et moi (tiens donc, trois équipes différentes) repensons à notre traversée du bassin presque sec mi janvier.


Bigre. On l'a décidément échappé belle

J'abandonne ensuite mes camarades pour rentrer au bercail en suivant d'abord les traces de peinture laissées au sol par l'équipe TUROOM pour amener les équipes du bassin jusqu'à l'arrivée, avant de remonter faire un peu de dénivelé dans le bois de la Guyonnerie


Pas de doute, le Raid 28 est bien passé par là


Merci l'équipe TUROOM !

J'arrive finalement à la maison vers midi, après un peu plus de trois heures de course et plus de 25 km et quelques centaines de mètres de dénivelé.

Pas de douleur particulière, ni gêne respiratoire : les affaires reprennent ! 

Voir les 3 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.15 - 65832 visites